Mon dépistage du cancer du sein

Pourquoi se faire dépister ?

Le dépistage organisé du cancer du sein s’adresse à toutes les femmes entre 50 et 74 ans, sans symptômes ou facteurs de risques élevés.Ce diagnostic anticipé évitera un traitement lourd, permettra une guérison plus certaine et plus rapide.
Plus le cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Son dépistage précoce permet un taux de survit à 5 ans de pres de 90%

Étapes par étapes.

  1. J’ai entre 50 et 74 ans

    Entre 50 et 74 ans, tous les 2 ans, la femme reçois un courrier de l’assurance maladie l’invitant à se faire dépister. À ce courrier se joint une liste des radiologue agréés.

    Vous avez entre 50 et 74 ans, mais vous n’avez pas reçu de lettre d’invitation ? Pour bénéficier d’une mammographie de dépistage, vous pouvez : Appeler votre Caisse d’Assurance Maladie pour demander le renvoi d’une invitation.

    Pour bénéficier d’une invitation à la mammographie de dépistage, vous pouvez Appeler au 3646 votre Caisse d’Assurance Maladie

  2. Je prends rendez-vous

    Une fois la prise de rendez vous chez un radiologue agréé effectué, il est important d’apporter avec vous quelques élément. LKe jour du rendez-vous, il est important d’avoir avec soi le courrier d’invitation, sa carte vitale et ses éventuels anciens clichés de mammographie. L’examen de la mammographie est pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

    Si vous avez effectué une mammographie il y a moins de 2 ans, vous n’avez pas à réaliser un nouvel examen dans l’immédiat. Dans ce cas et pour éviter des relances inutiles, il vous suffit d’indiquer la date de cette mammographie sur le questionnaire figurant au dos du courrier.

    Bon à savoir : Une nouvelle invitation vous parviendra deux ans après votre dernière mammographie.

  3. La mammographie

    La mammographie est réalisée grace à un mammographe. Ressortira alors deux clichés (de face et de profil) par sein. Le but est de voir au mieux l’intérieur du sein. Cet examen peut être un peu désagréable mais il reste aujourd’hui le meilleur moyen de détecter des lésions précoces et impalpables à l’intérieur du sein.

  4. Le radiologue

    Le radiologue réalise également un examen clinique des seins pour repérer certaines anomalies qui peuvent se voir ou se sentir. À la suite de sa lecture des clichés, le radiologue peut décider de réaliser des clichés complémentaires ou une échographie pour compléter son analyse. À la fin du rendez-vous, le radiologue donne un premier résultat.

  5. Mes résultats

    Si aucune anomalie n’est décelée par le radiologue, les clichés de la mammographie sont adressés au CRCDC-IDF pour une seconde lecture. Ils seront lus par un second radiologue pour confirmer, ou informer, le premier résultat. Les résultats finaux sont envoyés par la poste. Les clichés eux seront renvoyé au centre de radiologies où la mammographie a été réalisée.

  6. Examens complémentaires

    Si une anomalie est décelée par le radiologue, en première ou en seconde lecture, des examens complémentaires seront demandés. Il peut s’agir d’une nouvelle mammographie, d’une échographie à réaliser avant les deux ans habituels, ou des examen plus poussé comme une biopsie.

Tous les avantages de faire son dépistage organisé du cancer du sein

  • Il est simple, fiable, réalisable chez le radiologue agréé de votre choix, à proximité de votre domicile ou partout en france*.
  • La mammographie est prise en charge à 100% par votre régime d’assurance maladie, sans avance de frais.
  • Il y a un rappel automatique tous les deux ans
  • Les radiologues sont agréés au dépistage organisé car ils ont une formation supplémentaire
  • Le matériel est vérifié régulièrement pour garantis une meilleure qualité de l’examen

Les limites du dépistage organisé du cancer du sein

  • Les examens complémentaires sont pris en charge au taux habituel
  • Certains cancers n’auraient jamais évolué
  • Exposition aux rayons
  • Un cancer peut survenir entre deux mammographies

Les antécédents personnels et familiaux

Si vous avez l’un des antécédents cités ci-dessous, parlez-en avec votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme qui pourra vous orienter vers un médecin le cas échéant

Des antécédents personnels de maladies

Les femmes qui ont eu un cancer du sein, de l’ovaire ou de l’endomètre (muqueuse interne de l’utérus) ou certaines affections du sein (hyperplasie atypique ou affection proliférative bénigne) ont un risque plus élevé de cancer du sein que les autres femmes au même âge.

Des antécédents familiaux de cancer

Le fait d’avoir eu dans sa famille des cas de cancers du sein ou de l’ovaireLe fait d’avoir eu dans sa famille des cas de cancers du sein ou de l’ovaire peut augmenter le risque d’avoir un cancer du sein, et nécessiter une prise en charge particulière. Pour bénéficier d’une prise en charge adaptée, parlez-en à votre médecin.

Des antécédents personnels d’exposition aux radiations médicales avant l’âge de 30 ans

Les femmes qui ont eu des radiothérapies du thorax à haute dose pour le traitement d’un lymphome de Hodgkin sont particulièrement concernées.

Certains traitements hormonaux de la ménopause

Des traitements peuvent également exercer une influence sur l’apparition d’un cancer du sein.

Preventions

La prévention du cancer du sein c’est agir sur ses facteurs de risque modifiables : alcool, tabac, alimentation activité physique. On estime que près de la moitié des cancers détectés chaque année pourrait être évités en changeant nos comportements

En savoir plus

FAQ

C’est après 50 ans que l’on présente le plus de risques de développer un cancer du sein. En effet, 80% des cancers du sein surviennent après cet âge. Un dépistage répété régulièrement est donc plus efficace.

Un cancer du sein, comme d’autres cancers, résulte d’un dérèglement de certaines cellules qui se multiplient et forment le plus souvent une masse appelée “tumeur”. Certains sont “agressifs” et évoluent très rapidement, d’autres plus lentement. Dans la majorité des cas, le développement d’un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années. Le dépistage permet de détecter tôt une éventuelle anomalie ou un cancer, avant l’apparition de symptômes.

À partir de 25 ans, il vous est recommandé de faire examiner vos seins (observation et palpation) au moins une fois par an par votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme.

    De plus, si des signes anormaux apparaissent, consultez immédiatement votre médecin :

  • l’apparition d’une boule, d’une grosseur dans le sein ou sous un bras (aisselle) ;
  • une modification de la peau : rétraction, rougeur, œdème ou aspect de peau d’orange ;
  • une modification du mamelon ou de l’aréole (zone qui entoure le mamelon) : rétraction, changement de coloration, suintement ou écoulement ;
  • des changements de forme de vos seins.

texte